Aller au contenu principal

Nasreddine Saidouni

Nasreddine Saidouni ( 1940- ), universitaire et historien.

Cheikh Namous

Cheikh Namous ( 1920 - ), musicien.

De son vrai nom Rechedi Mohamed, Cheikh Namous est né le 14 mai en 1920 à Alger, Cheikh Namous débuta très jeune sa carrière de musicien (banjo) avec l’orchestre de Cheikh Abderahmane Sridek.

En 1951, Rechedi Mohamed intègre l’orchestre de musique "Elak"  dirigé par cheikh Noreddine comme musicien professionnel. 

Le Chahid Rabah Mokrani dit Si-Lakhdar

Rabah Mokrani ( 1934- 1958), Chahid.

Le Chahid Rabah Mokrani, plus connu sous son nom de guerre Si-Lakhdar, est né le 6 novembre 1934, au sein d’une famille pauvre, originaire du petit village de Guergour. Au déclenchement de la Révolution, on lui confie la mise en place des premières cellules combattantes dans la région de Lakhdaria et Ain-Bessam, dans la wilaya de Bouira.

Mohamed Athmane Tolba

Le chahid Mohamed Athmane Tolba ( 1934 – 1960)

Le chahid Mohamed Athmane Tolba, né le 9 avril 1934 à Bougara (W.Blida). Il a fait ses études primaires dans la ville de Kolea. Il a rejoint, très jeune, le mouvement national avant de rejoindre les rangs de l'Armée de libération nationale (ALN) en 1955. Il est tombé au champ d'honneur fin juillet 1960.

Dahmane Benbrahim

Dahmane Benbrahim ( 1921- 1959), Chahid.

Le chahid Dahmane Benbrahim  né en 1921 à Messaâd (Djelfa), a rejoint les maquis de l’armée de libération nationale en 1956 et fut membre d’une unité de commandos avec le grade de sous-lieutenant. Il tomba au champ d’honneur en 1959 en compagnie de 22 autres martyrs. 

Mohamed Meghraoui

Le Chahid Mohamed Meghraoui ( 1933- 1959)

Le Chahid Meghraoui est né à Chlef ( wilaya historique IV) le 19 juin 1933. Il a rejoint l’Armée de libération nationale en 1956 et a occupé de nombreux postes de responsabilité militaires et politiques dans la wilaya historique IV, avant de tomber au champ d’honneur le 31 décembre 1959 dans la banlieue de la ville de Chlef.

Sekiou Baghda

Sekiou Baghdad ( 1934 – 1957), chahid.

Le Chahid Sekiou Baghda  est né le 28 mars 1934 dans la commune de Hassi El Ghella dans la wilaya d’Ain témouchent, dans un milieu de paysan où il apprit le Coran. 

Il fut parmi les premiers à répondre à l’appel lancé par le FLN pour la libération du pays du joug colonial dans la région de Hassi El Ghella et Terga et prit part à de nombreuses batailles et opérations fidaies contre les forces coloniales françaises dans le douar de Mghana dans la région de Terga.

Mohamed Djermoun

Djermoun Mohamed (1925- 2015), Moudjahid.

Il est  l’un des premiers moudjahidine de la région des Aurès.

Djermoun figurait parmi les moudjahidine ayant pris part à la réunion présidée par Mustapha Benboulaïd à Dechrat Ouled-Moussa, la veille du déclenchement de la Révolution. Il faisait également partie du groupe qui mena, dans la nuit du 31 eu 1er novembre 1954, l’attaque contre la caserne des Spahis de Batna.

Benamar Bakhti

Benamar Bakhti ( 1941- 2015), réaliateur.

Benamar Bakhti né en 1941 à Tlemcen , il a été formé à l'Institut des hautes études cinématographiques de Paris (Idhec) avant de travailler en tant qu'assistant de télévision en France, aux côtés de cinéastes français comme Claude Lelouch et Jean-Paul Sassy.

Sid Ali Kouiret

Sid Ali Kouiret ( 1933 – 2015), acteur.

Sid Ali Kouiret est une icône du cinéma algérien.

Né le 3 janvier 1933 à Alger, Sidi Ali Kouiret est connu pour ses talents de grand comédien de théâtre et de cinéma. A 17 ans, il rencontre Mustapha Kateb qui lui ouvre les portes du monde des arts, en l’intégrant dans sa troupe de théâtre amateur. En 1951, il se retrouve à Berlin avec la troupe EI-Mesrah EI-Djazairi,

puis à Paris, en 1952, entonnant «  Min Djibalina » dans les cafés gérés par des algériens.

S'abonner à Personnalités