Aller au contenu principal

Le complexe intégré des métiers de textiles "Tayal"

Image
Le complexe intégré des métiers de textiles "Tayal"

Le complexe intégré des métiers de textiles "Tayal" se situe dans la zone industrielle de Sidi Khettab dans la wilaya de Relizane

Ce pôle industriel, réalisé en 2016 dans le cadre d'un partenariat entre la société turque "Intertay" (filiale du complexe "Taypa") et les entreprises publiques algériennes "S&H" et "Texalg" et la Société nationale de tabacs et allumettes (SNTA), a abouti à la création d'une société mixte "Tayal".

S’étendant sur une superficie de 250 hectares, ce complexe, d’un investissement de plus de 171 milliards de dinars (714 millions de dollars), est considéré comme le plus grand du genre à l’échelle africaine, a-t-on indiqué à la direction locale de l'industrie et des mines.

Le complexe est réalisé en deux phases.

La première comporte la réalisation de huit unités pour l'industrie du textile et de la couture (7 unités achevées et entrées en production).

Le complexe abrite également une école de formation aux métiers du textile et de la confection d'une capacité d'accueil de 400 stagiaires, qui est entrée en service, en plus d'un site d’habitation au profit des travailleurs (567 logements) en cours de réalisation.

La deuxième phase en cours comporte 10 autres unités de prêt-à-porter, de fibres synthétiques, de tissus bruts, de housses de maison et de tissus techniques destinés à certains métiers spéciaux, entre autres.

Le complexe contribuera, à travers ses deux phases, à la création de près de 25.000 emplois dont 10.000 en première étape et 15.000 autres postes en deuxième étape.

La capacité de production de cette usine dépasse 30 millions de mètres de fil par an pour le tissage, 12.000 tonnes pour la filature et 30 millions de pièces destinées à la production de pantalons et de chemises.

Les quantités de divers produits de textiles permettront au complexe d'augmenter les capacités du secteur en textile et coton, notamment en tissu, confection et habillement, de couvrir les besoins du marché national et d'accéder aux marchés internationaux.

Le complexe Tayal a exporté des fils de tissage et de coton vers la Turquie, l’Italie et le Portugal et des chemises vers la Belgique et la Pologne, ont souligné les responsables du complexe.

Pour rappel, le complexe a produit plus de 2.500 masques de protection contre le coronavirus en Algérie et en a fait don à des organismes à Relizane, dont la Protection civile et le Centre technique d’enfouissement, en tant que contribution aux efforts de lutte contre l'épidémie du coronavirus.

Wilaya