Aller au contenu principal

Célibat avec préméditation

Célibat avec préméditation  "Ozab maâ sabk el israr", Pièce théatrale. 

Célibat avec préméditation est le titre du texte dramaturge en arabe classique de l'écrivain Abdallah Khammar dans lequel il glorifie la femme et fait l'éloge du mariage dans une société où les jeunes choisissent de rester célibataires.

Publié par l'Entreprise nationale des Arts graphiques(ENAG), en 2015, l'ouvrage traite de la problématique du célibat parmi les jeunes à travers l'association "Les partisans du célibat" fondée par l'homme d'affaires Messaoud el Attar et dont les membres sont des hommes qui ont eu de mauvaises expériences avec les femmes et décident de ne jamais se marier.

Seulement, certaines femmes dont l'avocate, Warda Salhi, la styliste modéliste, Baya, la chanteuse, Sonia et la coiffeuse, Zina, tentent, à travers un plan judicieux, de détruire cette association et amener ses fondateurs à se détourner des idées "révolues" qu'ils ont des femmes et qu'ils veulent transmettre aux autres, notamment les jeunes.

Dans ce texte qui évoque en quatre chapitres les faiblesses de la sociétés, l'auteur allie sérieux et comique dans sa description de la relation qui se développe entre le groupe de Warda Salhi et celui de Messaoud El Attar.

Les événements se déroulent entre les bureaux de Warda et de Messaoud et un club appelé "Club du célibat" dans une certaine commune du nom de "Mechtel Ezzouhour".

Ecrit dans un style simple et passionnant, le texte reflètent parfaitement certains problèmes sociaux que connaît la société comme la corruption et le népotisme. Il présente également certains stéréotypes négatifs à l'égard des femmes ou à l'égard des hommes. 

Cependant, l'auteur met l'accent en fin de compte sur les bienfaits du mariage insistant sur l'impératif de l'acceptation de l'autre en dépit des  différends qui peuvent exister.