Aller au contenu principal

Les portes du soleil

Image
Les portes du soleil

Entre fiction inspirée par les heures sombres de la fin de la colonisation française en Algérie et film d'action empruntant ses codes au cinéma américain, le long métrage "Les portes du soleil", du réalisateur français Jean-Marc Minéo, conjugue scénario improbable et casting surprenant pour divertir le spectateur.

Ce film qui a pour cadre la ville d'Oran, raconte l'histoire de Jawed, un policier campé par l'Algérien Zakaria Ramdane, chargé d'infiltrer les milieux interlopes de la capitale de l'Ouest pour contrecarrer les projets d'attentat de Slimane, un "pieds noir" revanchard (interprété par l'humoriste français Smaïn Faïrouze ) qui a reformé l'organisation terroriste française OAS.

Embauché comme plongeur au "Pharaon", un night-club que Slimane veut s'approprier, Jawed va s'imposer grâce à sa maîtrise des arts martiaux et déjouer les projets criminels de Slimane, déterminé à "reprendre la terre de son père" en préparant des actions terroristes en pleine festivités du cinquantenaire de l'indépendance algérienne.

Pour illustrer cet affrontement entre le "bon" policier et le "méchant" terroriste, thème classique des films d'action, le réalisateur a introduit une série de personnages secondaires (patron de  boîte de nuit, videurs aussi violents qu'écervelés, etc), notamment celui de Sanya, "bras armé" de Slimane joué par la chanteuse française de variété pour adolescentes, Lorie Pester.

L'ex-champion du monde de boxe, l'Américain Mike Tyson, pourtant présenté

comme tête d'affiche, ne fait, en revanche, qu'une très brève apparition, de surcroit inexplicable.

Avec un scénario (écrit par le réalisateur) redondant et pauvre en rebondissements, une exagération d'effet visuels et sonores, et des cascades rudimentaires, "Les portes du soleil" a du mal a tenir le spectateur en haleine.

Cet indigence se trouve cependant atténuée par les nombreuses scènes de combats qui constituent un des points forts du film, notamment grâce à l'acteur principal, inscrit au "Guinness book des records" en 2000 pour ses performances en arts martiaux.