Aller au contenu principal

la pièce Ya Oualfi Meriem

Image
مسرحية يا ولفي مريم

La pièce Ya Oualfi Meriem de l’association culturelle des arts dramatiques Sarkhat Al Rokh de Tamanrasset.

Ecrite par Mohamed-Tayeb Dehimi et mise en scène par Azzouz Abdelkader, l’œuvre relate une histoire d’amour dans une société conservatrice où les codes sociaux sont scrupuleusement respectés.

Entre Meriem, campée par Wahiba Baâli, une jeune femme issue de l’aristocratie targuie et Ouenas, un simple artisan passionné de musique, nait une passion si débordante que les deux amoureux tentent de briser ces fameux codes sociaux.

Courageuse et déterminée, Meriem, décidée à "casser" les tabous, part alors à la rencontre de Ouenas dont le rôle a été confié à l’artiste Sadek Youcef.

Dans une intrigue dramatique enveloppante, au c£ur d’un décor illustrant l’Ahaggar et ses paysages à couper le souffle, les événements se succèdent et s’enchainent jusqu’à ce que l’histoire de la passion entre Meriem et Ouenas fasse le tour de la tribu.

Le metteur en scène, soucieux d’apporter d’autres colorations à sa conception de la pièce, a intégré des danses et des chants qui ont beaucoup plu à l’assistance.

Ne supportant qu’un serviteur inflige un tel affront à ses maîtres, Mustapha, le cousin épris de Meriem, complote contre Ouenas, l’attire dans un piège et finit par le tuer.

Le père de Meriem, sa mère, sa servante et des gens de la tribu tentent, à la fin de la pièce, d’expliquer les codes sociaux, quelques uns les approuvant d’autres les rejetant.

 

Wilaya