Aller au contenu principal

Abzim

Image
Abzim

Abzim pl. Ibzimen.

C'est le nom Kabyle de la bezima d'Alger, mais sa dimension est plus grande. A sa plaque triangulaire s'adaptent une tige et une boucle en demi-cercle. Pour fixer l'étoffe, on retourne le bijou ; de cette façon l'abzim s'enfonce dans le haïk, la pointe en haut.

Une sorte de palme couronne le sommet du triangle équilatéral. Des émaux cloisonnés jaunes, vert clair et bleu foncé couvrent la surface.

Les ibzimen sont fondus. Jadis ils étaient ornés de morceaux de corail, ou en forme de cœur. Le plus souvent, maintenant, on emploie du celluloïd rouge par économie.

Les principaux motifs de décoration sont des demi-cercles, des cœurs, des S, des lignes concentriques, des triangles et des chevrons. Fermes de lignes, ces bijoux sont généralement d'une exécution très soignée et souvent émaillés des deux côtés. Les ibzimen se relient entre eux par une chaîne (sensela) au milieu de laquelle se trouvent des tichrourin et une boîte de forme rectangulaire et fermée.

La fixation des ibzimen au corsage demande aux femmes une certaine recherche pour flatter l'œil et retenir avec grâce les plis de la draperie sur la poitrine ou sur l'épaule.

 Sur les robes rouges leur note brillante produit le plus bel effet. Cette double broche fait ressembler la Kabyle à la femme grecque.